Rhumatisme psoriasique : cause, symptômes, diagnostic, traitement

Le rhumatisme psoriasique est une forme d’arthrite chronique généralement caractérisée par l’atteinte des articulations des doigts, associée à un psoriasis. Néanmoins, dans certaines formes, le rhumatisme touche aussi la colonne vertébrale et le bassin, ce qui explique qu’elle fasse partie des spondylarthropathies.

Le rhumatisme psoriasique, ou arthrite psoriasique, est une pathologie articulaire inflammatoire chronique appartenant au groupe des spondylarthropathies. Ces arthropathies se caractérisent par une atteinte des articulations vertébrales (colonne vertébrale), entraînant des douleurs et un enraidissement progressif. Le rhumatisme psoriasique évolue par poussées entrecoupées de périodes d’accalmies. D’après le Vidal, il concerne plus de 90 000 personnes en France, les hommes étant autant touchés que les femmes.

Il a pour origine une réaction anormale du système immunitaire, qui va s’attaquer aux articulations et à leurs structures voisines (tendons et ligaments). Il existe trois grandes formes de rhumatisme psoriasique :

Ces trois formes ne s’excluent pas les unes les autres, de sorte qu’un patient peut très bien présenter simultanément l’ensemble de ces symptômes ou seulement certains lors d’une poussée, puis d’autres à la poussée suivante, etc.

Comme tous les autres rhumatismes inflammatoires chroniques, l’arthrite psoriasique a une origine en partie génétique. À l’instar de la spondylarthrite ankylosante (une autre spondylarthropathie), le rhumatisme psoriasique est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles