Rhume des foins : symptômes, durée, période, traitements et prévention

Le rhume des foins touche de plus en plus de personnes dans les pays industrialisés. Il peut être saisonnier, ou apparaître à tout moment de l’année. Ses symptômes sont des éternuements, une toux irritative ou encore une conjonctivite, qui peuvent impacter le confort de vie. La prise d’antihistaminique et la désensibilisation constituent les meilleurs traitements actuels contre le rhume des foins.

Le rhume des foins, appelé aussi rhinite allergique, est la manifestation d’une allergie au pollen, aux herbes ou aux plantes. Par extension, la rhinite allergique peut également être une allergie aux acariens ou encore aux poils d’animaux. Selon la classification de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) « ARIA » (Allergic Rhinitis and Its Impact on Asthma), on divise les rhinites allergiques en deux catégories : la rhinite intermittente, qui dure quelques jours et qui ne perdure pas plus de quelques semaines ; et la rhinite persistante, qui dure plus de 4 jours par semaine et qui s’étale sur plus de 4 semaines. La rhinite allergique peut toucher les personnes à tous les âges. Elle peut avoir de nombreuses conséquences sur le confort de vie, et constitue un véritable problème de santé publique, puisque le rhume des foins touche environ 25 % de la population générale.

Selon le Centre d’Allergie Suisse, les symptômes du rhume des foins comprennent une rhinite (inflammation de la muqueuse nasale) associée à une congestion nasale et/ou des écoulements, des éternuements, des yeux larmoyants. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles