Risotto : 10 erreurs courantes que vous faites peut-être

Vous ne choisissez pas le bon riz

Un des secrets de la réussite d’un risotto réside dans le choix de son riz, car tous ne conviennent pas à la confection d’un risotto. En effet, il faut utiliser un riz spécial, à savoir un riz rond, riche en amidon (ce qui suppose aussi de ne pas le rincer). On utilisera plus volontiers les variétés de riz Arborio (idéal), Vialone nano (plus délicat) ou Carnaroli (très courant) même si vous trouvez en supermarché toutes sortes de riz estampillés « spécial risotto ».

Vous n’avez pas les ustensiles adaptés

En théorie, il n’y a pas besoin d’ustensiles particuliers pour réussir un risotto, néanmoins, en pratique, il est préférable d’être équipée d’une sauteuse ou d’une cocotte à fond épais. En effet, celle-ci diffusera mieux la chaleur et permettra une cuisson bien homogène.

De même, prévoyez une louche pour rajouter le bouillon de façon progressive.

Vous calculez mal les proportions

Pour un risotto, comptez 80g de riz par personne, pas besoin de plus. Vous pouvez même ne prévoir que 60g si le risotto vient en accompagnement. En revanche, pour le bouillon, prévoyez large, il en faudra suffisamment pour permettre la cuisson du riz.

Vous utilisez de l’huile de tournesol

Jamais vous ne verrez un Italien préparer un risotto en utilisant de l’huile de tournesol ! C’est de l’huile d’olive qu’il faut utiliser, bien sûr, et une huile d’olive bien parfumée si possible. À défaut, on peut sans problème mettre du beurre (certains mélangent même les deux).

Vous omettez l’oignon

Le risotto comporte nécessairement de l’oignon qu’il faudra hacher et faire dorer dans l’huile d’olive. Vous verrez que dans nos propositions de risotto d’automne, 10 recettes de saison originales et gourmandes, l’oignon est systématiquement présent. Alors, n’oubliez pas cet ingrédient essentiel du risotto.

Vous ratez votre bouillon

Dans le cadre d’un risotto, il faut préparer son bouillon séparément, le maintenir bien chaud (frémissant, voire à ébullition) et l’ajouter progressivement au

(...) Cliquez ici pour voir la suite