Que risque-t-on à laisser tourner sa voiture à l’arrêt ?

Dans l’éventualité où un membre des forces de l’ordre constate que vous laissez tourner votre moteur alors que votre véhicule est stationné, à l’arrêt, vous risquez une amende de 4e classe. Son montant forfaitaire est de 135 €. La somme minorée s’élève à 90 €. Cette interdiction légale fait référence à l’article R318-1 du code de la route.

Laisser tourner sa voiture à l’arrêt constitue également un risque pour le moteur. En effet, la chambre de combustion est susceptible de s’encrasser si ce comportement est récurrent. Les pièces associées pâtissent aussi d’une mauvaise lubrification. Cela peut provoquer un problème moteur, voire une casse. Par ailleurs, cela accroît la consommation de carburant. À l’arrêt, un véhicule consomme l'équivalent de 3 à 4 litres pour 100 kilomètres. Si on est stationné et que l’on doit patienter quelques minutes, mieux vaut couper le contact donc.

Autre conséquence évidente de laisser tourner sa voiture à l’arrêt : les émissions rejetées dans l’environnement. La pollution de l’air représente des centaines de milliers de décès annuels en Europe. Cela est dû, en partie, à la production de CO2 des véhicules routiers. Un tel comportement émet donc inutilement des gaz à effet de serre et autres substances polluantes. Il est préférable de redémarrer son moteur plutôt que de patienter, moteur allumé. Ce bon réflexe se révèle à la fois économique et respectueux de l’environnement.

À lire aussi :

La vidéo-verbalisation, comment ça marche ?

Vacances d'été (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles