Comment le RN s'est opposé aux droits des femmes et LGBT+ au Parlement européen comme français

L’arrivée en tête du Rassemblement national aux élections européennes n’apporte pas une perspective favorable pour les droits des femmes et LGBT+. La progression du parti d’extrême droite a aussi de quoi inquiéter dans l’Hexagone alors que des élections anticipées ont été convoquées.

« Aucune voix ne doit aller à l’extrême droite ! » Depuis lundi, les associations féministes se mobilisent pour contrer le Rassemblement national (RN) aux élections législatives anticipées, convoquées par Emmanuel Macron dimanche 9 juin. Le parti d’extrême droite a obtenu le score record de 31,4 % des voix aux élections européennes. Les associations s’inquiètent d’un recul des droits des femmes, des personnes LGBT+ et des minorités en Europe, mais aussi dans l’Hexagone.

Concrètement, comment ont voté les députés du RN au Parlement européen ces cinq dernières années ? Et à l’Assemblée nationale depuis leur percée en 2022 ? En matière de droits des femmes et LGBT+, les élus RN se sont peu mouillés, voire ont souvent voté contre des avancées féministes. Démonstration.

Les votes du RN au Parlement européen

  • Sur les droits des femmes

Au Parlement européen, le RN s’est d’abord opposé à plusieurs reprises à l’accès à l’avortement. Les 23 élus du parti d’extrême droite votent ainsi contre une résolution visant à condamner la Pologne, qui interdit quasi totalement l’IVG, en novembre 2020. Aucun eurodéputé RN ne vote également pour l’inscription du droit à l’avortement dans la Charte des droits fondamentaux de l’UE en avril 2024. Ces derniers s’abstiennent en grande majorité.

Les eurodéputés RN s’abstiennent également sur les textes concernant les violences faites aux femmes. En mai 2023, le groupe de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi