Robe fourreau : comment la reconnaître et la porter ?

·1 min de lecture

Vêtement mythique des fifties, la robe fourreau est certainement l’une des pièces les plus glamour du dressing féminin. Entre la robe longue, la robe portefeuille ou la robe trapèze, il est impossible de la louper puisqu’elle se reconnaît du premier coup d’œil. Celle-ci est près du corps, souvent mi-longue et peut arriver jusqu’à mi-mollets, un peu comme une jupe crayon. Terriblement glamour, elle moule toutes les formes et toutes les courbes. Auparavant réservée aux soirées de cocktail, elle se décline aujourd’hui à l’infini dans des coupes aussi décontractées qu’habillées.

Vous êtes grande : vous êtes chanceuse. Toutes les robes fourreau vous vont : qu’elles soient unies, à motifs (cette saison, craquez pour le maxi carreau Vichy), colorées ou décolletées. Autre point positif : la robe fourreau met plus que jamais vos gambettes en valeur.

Vous êtes petite : pas de panique, même en étant petite vous pouvez porter la robe fourreau. Pour qu’elle convienne à votre morphologie, il faut simplement que celle-ci soit courte, afin de ne pas raccourcir visuellement la taille de vos jambes. Préférez donc une longueur au dessus des genoux.

Vous êtes mince : il faut savoir une chose, la robe fourreau accentuera encore plus votre silhouette filiforme. Aussi, on vous conseille d’éviter de la choisir dans une couleur trop foncée qui renforcerait le côté androgyne de vos courbes. Au contraire, profitez-en pour craquer pour un modèle coloré (en 2021 osez le jaune Illuminating ou le rose fuchsia), (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles