Cette robe rendue célèbre par Audrey Hepburn fait encore parler d’elle aujourd’hui et on peut se l'offrir !

·1 min de lecture

"Breakfast at Tiffany’s" (“Diamants sur canapé”) est une comédie inspirée d’une nouvelle de Truman Capote, réalisée par Blake Edwards et sortie en 1961. Dans le rôle principal figure l’inoubliable Audrey Hepburn qui nous enchante tant par son jeu que par ses looks devenus depuis iconiques.

Une apparition remarquée

La première scène de Breakfast at Tiffany’s se déroule sur la Cinquième Avenue à New York et nous dévoile l’actrice vêtue d’une magnifique robe fourreau de satin noir dans laquelle elle déambule à petits pas. Cette pièce très couture est née de l’imagination du couturier Hubert de Givenchy, qu’Audrey Hepburn retrouve pour une troisième collaboration, après les films Sabrina (en 1954) et Funny Face (Drôle de frimousse, en 1957).

© Getty Images

© Getty Images

L'histoire derrière la robe fourreau d'Audrey Hepburn

La robe originelle d’Hubert de Givenchy, fendue sur toute la longueur du côté gauche, rendant son tombé droit et s’arrêtant à la cheville, est jugée un peu trop provocante par la production, qui demande alors à Edith Head, costumière des Studios Paramount, de la réinterpréter. Cette dernière supprime par conséquent la fente et rallonge jusqu’aux pieds le modèle. Elle conserve néanmoins la partie haute dans son intégralité, avec son encolure bateau sur le devant, son col dos en demi-lune et ses échancrures au niveau des omoplates.
Le choix du noir participe sûrement à la future renommée de la robe, les 60’s usant alors à profusion des couleurs, qu’elles soient vives ou pastel. C’est d’ailleurs sous l’impulsion d’une autre créatrice française, Coco Chanel, que le noir cesse d’être apparenté au deuil pour devenir peu à peu une marque de...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles