Robert Downey Jr. confronte son père qui l'a initié aux drogues dans un documentaire

Robert Downey Jr. est une star oscarisée mais qui n'a pas échappé à l'enfer de l'addiction.

Une dépendance qui a mis en péril sa carrière à plusieurs reprises (arrestations, peines de prison). Cependant, les révélations du documentaire Sr., sur son père Robert Downey Sr. décédé le 7 juillet 2021 sont particulièrement choquantes.

Non seulement on y apprend que l’addiction de Robert Downey Jr. a commencé en 1987, quand il tournait le film Neige sur Beverly Hills, mais aussi que l’ambiance hollywoodienne était particulièrement propice aux addictions. Au point que l’acteur-réalisateur-producteur se demande aujourd’hui comment ils ont pu terminer un seul film à cette époque, étant donné la « culture de la drogue dans laquelle nous étions tous coincés ».

Mais le plus ahurissant est l’information qui renseigne sur sa vraie première rencontre avec la drogue : c’est son papa qui lui a fourni un joint ! Robert Downey Sr. le reconnait lui-même dans un document d’archives.

« Beaucoup d'entre nous ont fait des choses et ont pensé qu'il serait hypocrite de ne pas faire participer nos enfants à la marijuana et à des choses comme ça. Alors on a pensé que c'était mignon de les laisser en fumer et tout ça. C'était un geste idiot de notre part, pour beaucoup d'entre nous, de partager ça avec nos enfants », raconte-t-il, admettant qu’il était totalement accro à la cocaïne et à la marijuana. Dans un ancien entretien avec Vanity Fair, le père de l'acteur avait précisé que son fils avait alors 6 ans !

D’autres passages du documentaire attestent que père et fils ont consommé ensemble, quand le jeune Robert avait un peu grandi, cependant.

Sobre depuis longtemps, Robert Downey Jr. explique pourtant qu’il lui a fallu plus de vingt ans pour se sentir vraiment « clean ». Et il n’en veut pas à son père !