Pour Robert Longo, “chaque œuvre est une grande décision”

Ingrid Luquet-Gad
·1 min de lecture

Luz — Bonjour, Monsieur Robert Longo. C’est très touchant pour moi de vous voir à l’écran. Tout d’abord, je tiens à vous remercier sincèrement. Pour votre art et pour une œuvre en particulier : un immense dessin au charbon, où l’on voit l’impact qu’une balle a laissé dans une fenêtre pendant l’attaque de Charlie Hebdo et qui s’intitule Untitled (Bullet Hole in Window, January 7, 2015).

Robert Longo — Etrangement, c’est aussi le jour de mon anniversaire…

… et le mien également ! Ce dessin, il ne m’a pas quitté. Il m’a servi de fond d’écran pendant un an. Je le voyais tous les jours, je m’y plongeais et il m’a empêché de sombrer dans mes pensées. Alors, pour commencer, j’aimerais vous demander comment vous avez eu l’idée de ce dessin…

J’avais vu une photographie dans un journal français. J’en ai acheté les droits et j’ai ensuite un peu modifié l’image source. Lorsque vous partez d’une image, en tant qu’artiste, vous devez tenter de la rendre iconique pour faire en sorte qu’elle dépasse l’ordinaire. Ici, j’ai essayé de produire la version parfaite d’un sujet qui, aussi horrible soit-il, recèle paradoxalement une grande beauté.

Lire la suite...