Rolex 24 de Daytona : Rien n’arrête la course

·1 min de lecture

Ce week-end se déroulent aux Etats-Unis les 24 Heures de Daytona.

Aux Etats-Unis, non seulement les compétitions automobiles perdurent, mais elles accueillent du public… malgré la pandémie ! C’est le cas des 24 Heures de Daytona, une épreuve mythique qui se tient ce week-end en Floride, avec une jauge limitée à un peu plus de 10 000 spectateurs (contre 30 000 habituellement). Compte tenu des circonstances, il est permis de se demander si tout cela est bien sérieux. Fraîchement installée, l’administration Biden ne s’est pas opposée au projet… au regard des garanties sanitaires apportées par l’IMSA, l’organisateur du championnat 2021 dont Daytona marque le lancement. Dans l’enceinte du circuit, le masque est obligatoire – ce qui n’est pas le cas partout aux Etats-Unis - et chaque spectateur sera assis à au moins 6 pieds (1,80 m) de son voisin ; les tribunes comptant 147 000 places assises, cela devrait être possible. En revanche, les visiteurs ne pourront pas, comme c’est la coutume ici, aller au contact des pilotes dans les paddocks.

La France influente

thumbnail__DSC7942
thumbnail__DSC7942

S’il se déroule sur le continent américain, le championnat IMSA s’est inspiré du modèle européen, voire français, tout en préservant une partie de son business. Il est sponsorisé par Michelin North America qui, en appliquant outre-Atlantique les mêmes directives sanitaires qu’en Europe dès le mois de mars dernier, a souvent été cité en exemple. A partir de 2023, le rapprochement avec la France sera encore plus marqué puisque l’IMSA accueillera une nouvelle catégorie de voitures hybrides, imaginée avec l’Automobile Club de l’Ouest, l’organisateur des 24 Heures du Mans. Une première en Amérique sur le plan technologique,(...)


Lire la suite sur Paris Match