Les Rolling Stones à Marseille : l'expo de l'été à voir absolument !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Habitués des stades, les Rolling Stones le sont depuis des décennies. Ils se produisent à guichets fermés dans de gigantesques arènes avec une popularité qui ne faiblit pas. Cette frénésie scénique a connu un coup d’arrêt à cause de la pandémie mais leur exposition itinérante, Unzipped, s'installe dans les salons du stade Vélodrome de Marseille. Pour les fans, c’est la promesse de l’extase. Pour les autres, l’occasion de découvrir l’univers intime d’une formation que l’on ne présente plus mais à laquelle collent quelques clichés un peu réducteurs. Non les Stones, ce n’est pas que le sexe, la drogue et les conquêtes féminines de Mick Jagger. 400 chansons, 60 ans de carrière, près de 58 millions de spectateurs, plus de 200 millions d'albums vendus (sans compter les singles)... la longévité (surtout vu leur mode de vie) et la créativité des Cailloux défie l'entendement.

Basé sur le trésor du groupe – qui a tout conservé – et sur les souvenirs pas si brumeux de Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood (le bassiste originel, Bill Wyman, parti en 1993, a été un peu injustement effacé de l’histoire officielle), le parcours se veut plus qu’une visite au musée du rock’n’roll.

Quatre cents objets inédits sont visibles, pour certains des morceaux d’histoire : « Se trouver à quelques centimètres de la guitare avec laquelle ils ont enregistré Satisfaction, c’est quand même quelque chose », s'enthousiasme Philippe Manœuvre, le parrain français de l’événement. Instruments (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles