Les Rolling Stones jouent "Ain't Proud to Beg" pour la première fois en 14 ans

·1 min de lecture
Mick Jagger credit:Bang Showbiz
Mick Jagger credit:Bang Showbiz

Les Rolling Stones ont fait très plaisir à leurs fans lors d'un concert donné dans la ville de Detroit cette semaine. Pour l'occasion, le groupe mené par Mick Jagger a effectivement joué un morceau qu'ils n'avaient plus interprété depuis 2007 : "Ain't Too Proud to Beg". Par le passé, les rockeurs avaient pourtant joué ce tube de nombreuses fois après sa sortie en 1975, toutefois il avait subitement disparu de leurs shows après un concert londonien en 2007.

Évoquant le label historique Motown, qui a été fondé à Detroit, Mick Jagger a lancé à la foule : "Nous adorons Motown depuis que nous sommes petits. On ne peut pas venir à Detroit et ne pas jouer un morceau de Motown, si?"

Ce n'est pas la première fois que le groupe fait une surprise à ses fans durant sa tournée nord-américaine puisqu'ils ont récemment joué "Connection" à Nashville, un morceau qu'ils n'avaient plus interprété depuis 15 ans.

Ce titre, qui figure sur leur album "Between The Buttons" (1967), avait été interprété pour la dernière fois par le groupe lors d'un concert à Vancouver en 2006.

"C'est génial d'être de retour" a lancé Keith Richards à la foule avant de jouer "Connection", évoquant la crise sanitaire et le confinement qui en a découlé. "C'est génial d'être n'importe où. Que nous soyons tous bénis. Je vais commencer par quelque chose que je n'ai plus fait depuis des années, mais ça devrait être fun."

Pour rappel, les Rolling Stones ont dû se lancer dans cette nouvelle tournée sans leur batteur Charlie Watts, qui est décédé en août dernier.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles