Un roman inédit de Simone de Beauvoir

Clara Gaillot

Dans les colonnes du « New York Times », Sylvie Le Bon, fille adoptive de Simone de Beauvoir, révèle que « Les Inséparables », récit autobiographique de son amitié amoureuse avec une de ses camarades, sera publié en France à l’automne 2020.

Ce roman, Simone de Beauvoir a commencé à l’écrire il y a 66 ans, cinq années après la publication de son essai aussi militant que révolutionnaire «  Le Deuxième Sexe ». À l’époque, la romancière fait lire ces 176 pages à son compagnon, Jean-Paul Sartre, mais celui-ci n’est pas convaincu. Retraçant sa relation avec Elisabeth Lacoin, dit « Zaza », ce récit se concentre sur l’éducation sexuelle et intellectuelle des deux jeunes filles de l’âge de neuf ans à la mort de Zaza, à 21 ans. Une perte qui a dévasté Simone de Beauvoir et sur laquelle elle s'est notamment confiée dans « Mémoires d’une jeune fille rangée ». « Ce n’était que lorsque je me comparais à Zaza que je déplorais amèrement ma banalité », écrit-elle dans son livre paru en 1958. « Nous avons lutté ensemble contre le destin révoltant qui nous attendait [devoir être mères, ndlr]. J’ai cru que j’avais payé sa mort de ma propre liberté. » 

« Les Inséparables » ou la naissance du féminisme chez Simone de Beauvoir

Considéré comme trop intime par l’écrivaine elle-même pour qu’il soit publié de son vivant, « Les Inséparables » est resté des années durant au fond d’un tiroir. Dans un article paru dans le «  New York Times » ce mardi 28 avril, la fille de Simone de Beauvoir, Sylvie Le Bon, révèle toutefois qu’avant de mourir, en 1986, sa mère lui a soufflé de faire « ce que bon lui semblait » avec le manuscrit. « D’autres textes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi