Roman Polanski récompensé aux César : « Je me serais levée », assure Roselyne Bachelot

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
« La récompense de Roman Polanski (aux César) était malvenue », a jugé Roselyne Bachelot. (Illustration)
« La récompense de Roman Polanski (aux César) était malvenue », a jugé Roselyne Bachelot. (Illustration)

En février dernier, après une nomination polémique, l'académie des César décernait à Roman Polanski le césar du meilleur réalisateur pour son film J'accuse. Une récompense « malvenue », a tranché, sur BFM TV, Roselyne Bachelot, entre-temps nommée au ministère de la Culture.

Lire aussi César : Roman Polanski, l'absent très présent

« Moi, ce que je veux, c'est combattre le sexisme. Je pense que la récompense de Roman Polanski était malvenue, et qu'elle a blessé, à juste titre, des militantes », a jugé la locataire de la rue de Valois, ajoutant : « L'association des César, qui n'a rien à voir avec une organisation gouvernementale, aurait dû sans doute éviter ce genre de difficulté. »

« Il n'y avait pas de doute »

« Moi, mon combat, c'est de lutter contre les violences sexuelles », a poursuivi la ministre, avant une relance de la journaliste Apolline de Malherbe : « Vous vous seriez levée à la cérémonie des César, comme l'avait fait Adèle Haenel ? » Et Roselyne Bachelot de répondre : « Oui. Si j'y étais allée, j'y serais allée en tant que ministre de la Culture. Évidemment, je me serais levée. Il n'y avait pas de doute. »

Lire aussi Roman Polanski félicité par son ex-victime pour son Lion d'argent à Venise

La ministre a également été interrogée, au micro de BFM TV, sur les récents propos de la réalisatrice Maïwenn. « Polanski a reçu un prix pour un film formidable. Où est le problème ? On ne lui a pas non plus décerné un prix Nobel », avait-elle déclaré. Des mots qu [...] Lire la suite