Un roman sur la solidarité : découvrez "Les mouches bleues" de Jean-Michel Riou

·1 min de lecture

C’est un livre qui part d’un sondage qui date d’avril 2019. Un sondage terrifiant. "Accrochez-vous, prévient Nicolas Carreau. C’est en exergue du livre. 41% de la population américaine ignorent ce qu’il s’est produit à Auschwitz. Et chez les 18-34 ans, ça monte à 66% !!" Et puis, le roman commence. Dans un train. Des hommes serrés, dans une puanteur infecte, qui n’ont aucune idée d’où ils vont. Vous avez déjà compris qu’ils partent pour les camps. 

Les mouches bleues du titre, ce sont les nazis, les SS, qui aiment le gout de la mort, comme les insectes charognards. Le roman est inspiré de l’histoire vraie d’Aleksander Kuliseiwic, déporté, à 21 ans, au camp de Sachsenhausen. Et dans cet enfer, il trouve le moyen de faire de la musique et d’écouter celle des autres. Il survivra grâce justement à la musique et à ses co-détenus. Journaliste et musicien, Aleksander est arrêté après avoir publié un pamphlet contre Hitler. 

Dans le camp, il résiste en écrivant des chansons sur ses conditions de vie. Et les interprète parfois ! Les autres chantent aussi et confient leur chanson à Aleksander. Hypermnésique, il est chargé de les retenir toutes. Ce qu’il fera. Il écrira et jouera sur scène après tout ça, les musiques des camps. Pour ne rien oublier. "Un roman sur la solidarité et l’émergence de la beauté dans la pire des situations."

ÉVÉNEMENT

Europe 1 est fière de lancer la 2e édition de son prix littéraire, en partenariat avec GMF, qui distingue des histoires d’engagement collecti...


Lire la suite sur Europe1