Ronflements : pourquoi les traiter ? Comment faire ?

·1 min de lecture

19 millions de Français ronflent. Et même si le ronflement (ou ronchopathie, quand il est régulier) est plutôt masculin, les femmes ne sont pas en reste, notamment quand elles avancent en âge. "Les femmes sont surtout touchées par le ronflement et l'apnée du sommeil après la ménopause, explique le Dr Yves-Victor Kamami, ORL, spécialiste du traitement du ronflement. Avant, elles sont en quelque sorte protégées par leurs hormones." La chute hormonale induit en effet un relâchement de tous les tissus, y compris de l'arrière-gorge. D'ailleurs, à partir de la cinquantaine, on estime qu'il y a autant de femmes que d'hommes qui ronflent. Qu'il touche les hommes ou les femmes, au-delà de la nuisance évidente pour l'entourage, le ronflement peut aussi être délétère pour la santé. Or, les ronfleurs consultent peu.

Pourquoi on ronfle ?

Le ronflement se produit le plus souvent à l'inspiration, quand des tissus mous dans la gorge se trouvent dans le passage de l'air respiré. Le voile du palais et la luette sont les structures qui vibrent le plus fréquemment.

Plus rarement, ce sont les amygdales et, exceptionnellement, la base de la langue. Ces structures deviennent plus "molles" lors du sommeil et ont tendance à s'affaisser lorsque le corps est en position allongée, notamment sur le dos. Le ronflement est accentué en cas de surpoids car de la graisse vient enrober le cou ou infiltrer ces fameux tissus mous.

Le ronflement peut également être favorisé par une obstruction (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 19 juillet : annonces, chiffres
Le vaccin Covishield est intégré au pass sanitaire : pourquoi est-ce une bonne nouvelle ?
Remontées acides : 6 remèdes de grand-mère
Tumeurs et métastases : un test urinaire pour les révéler ?
Pourquoi utiliser un bain de bouche ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles