Rose-Marie Farinella, l’institutrice qui forme ses élèves à débusquer les fake news

Brut.

"Les élèves appréhendent la notion d’information. Avant de savoir ce qu’est une fausse information, il faut d’abord comprendre ce qu’est une vraie information." Rose-Marie Farinella est institutrice dans une école primaire de Taninges, en Haute-Savoie. Depuis quatre ans, cette ancienne journaliste forme ses élèves à devenir des chasseurs de fausses informations. Pour son travail remarquable, elle a reçu un prix à l’UNESCO.


Identifier la source de l’information


Concrètement, elle apprend à ses élèves à se servir d’outils pour enquêter afin d’être capable de distinguer l’info de l’intox. "Pour mener leurs investigations, explique-t-elle, ils découvrent le fonctionnement des moteurs de recherche. Et puis, surtout, ils identifient la source de l’information : repérer qui a écrit l’article, sur quel site, à quelle date, est-ce que c’est un site d’information fiable ou est-ce que c’est un site parodique."


Autre source essentielle que ces "apprentis hoaxbusters" apprennent à vérifier et à contextualiser : les textes et images. "Une photo peut être manipulée de mille et une manières. On peut mentir sur la légende d’une photo, sur son histoire." fait remarquer Rose-Marie.


Dans ce cours, les élèves sont donc les premiers acteurs. Pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi