Roseaux, lavements et Normale Sup : la surprenante origine du mot "canular"

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtre avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien, sans forcément connaître leur origine. Jeudi, à l'occasion du 1er avril, l'animateur nous explique les étonnantes racines du mot "canular".

"Quel jour plus propice aux canulars que le 1er avril ? L'étymologie même du terme "canular" fait penser à un poisson d'avril. Et pourtant elle est bien vraie. "Canular" vient du latin "canna", qui signifie "tuyau" et désigne également un petit roseau. Plus tard, on obtiendra par extension le mot "canule" : un tuyau que l'on utilise pour introduire dans le corps du liquide. Oui, on parle bien de lavements.

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Le "canna" latin a même donné un verbe français, que l’on n'emploie plus, "canuler", qui voulait dire "importuner" ou "embêter". Il faisait directement référence aux désagréments que l'on pouvait éprouver quand on pratiquait ledit lavement.

Mélange de véritable et de faux latin

Dans la même veine, au 19e siècle, les élèves de l'Ecole normale supérieure avaient inventé un mot en pseudo-latin : "canularium". Il désignait une sorte de bizutage pour les nouveaux arrivants, un moment pas très agréable. C'est ce "canularium", tronqué, qui a donné le "canular" que l'on connaît.

Terminons sur un canular justement. En 1913, un journaliste a env...


Lire la suite sur Europe1