Roselyne Bachelot : "L'hymne de Youssoupha pour les Bleus ne me gêne absolument pas"

·1 min de lecture

"J'aime beaucoup Youssoupha, je suis allée à plusieurs de ses concerts". La ministre de la Culture Roselyne Bachelot, invitée mardi d'Europe 1 et de l'émission de Philippe Vandel Culture Médias, prend la défense de la chanson du rappeur Youssoupha Ecris mon nom en bleu, choisie comme hymne de l'équipe de France de football pour l'Euro masculin. Le Rassemblement national avait critiqué ce choix, Youssoupha ayant écrit par le passé une chanson acerbe sur la présidente du parti, Marine Le Pen.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Les excès", une "manière de s'exprimer dans le rap"

"Je me suis fait porter le texte de la chanson, c'est un hymne aux Bleus et l'hymne de Youssoupha ne me gêne absolument pas", ajoute la ministre de la Culture, esquivant le sujet de la chanson de Youssoupha Eternel recommencement, sortie en 2006, dans laquelle le rappeur évoque "ce rêve où ma semence de nègre fout en cloque cette chienne de Marine Le Pen".

"Moi, je parle de Youssoufia et de sa chanson pour les Bleus", tranche Roselyne Bachelot. "Je ne veux pas rentrer dans des polémiques. Je crois qu'il y a dans le rap des excès, on le sait. c'est aussi une manière de s'exprimer, du rap. Et voilà", conclut la ministre.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles