Roselyne Bachot étudie un plan d’urgence pour sauver les festivals

Juliette Poulain
·1 min de lecture

A l’étranger, les plus gros festivals jettent l’éponge tour à tour : après Glastonbury en Angleterre, c’est le célèbre Coachella aux Etats-Unis qui a annoncé son annulation ce week-end. En France, l’équipe du Hellfest a tiré la sonnette d’alarme mi-janvier dans un communiqué que l’on a relayé ici, interpellant Roselyne Bachelot et Emmanuel Macron à agir d’urgence pour sauver les festivités.

Vendredi 29 janvier, la ministre de la Culture a donc reçu les représentant·es de festivals phares tels que les Vieilles Charrues, les Eurockéennes, les Francofolies de la Rochelle, le Cabaret Vert ou encore le Main Square, tous membres du PRODISS, syndicat national du spectacle vivant et de variété, ou du Syndicat de Musiques Actuelles (SMA). Après cette première concertation, Roselyne Bachelot a donné rendez-vous aux professionnel·les du secteur le 15 février pour clarifier la situation. 

15 jours pour sauver les festivals

A l'issue de cette réunion, le PRODISS a publié un

Lire la suite sur lesinrocks.com