Rougeole : les cas en hausse de 80%, l'Unicef et l'OMS lancent l'alerte

17.338. C’est le nombre de cas de rougeole recensés en janvier et février 2022. En 2021, au cours des deux mêmes mois, 9.665 cas avaient été identifiés. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Unicef, qui avaient alerté à de nombreuses reprises sur ce risque, tirent donc la sonnette d’alarme face à cette flambée marquée par une hausse de 79% des cas de rougeole à travers le monde.

La rougeole est une maladie virale particulièrement contagieuse et qui peut avoir de graves conséquences. Elle se caractérise d'abord par un écoulement nasal, une conjonctivite, de la toux, de la fatigue, une forte fièvre et, trois à quatre jours plus tard, une éruption cutanée.

Si la forte hausse des cas observée au cours des deux premiers mois de l’année inquiète, c’est parce qu’elle fait craindre "un risque accru de propagation des maladies à prévention vaccinale et pourrait engendrer d’importantes flambées épidémiques, en particulier de rougeole", peut-on lire dans un communiqué de l’Unicef et de l’OMS. Les deux organisations redoutent ainsi que des millions d’enfants soient touchés en 2022.

A l’origine de ce phénomène ? Le retard pris sur la vaccination sur lequel l’Unicef et l’OMS alertent depuis de longs mois. Ainsi, 23 millions d’enfants n’ont pas reçu les vaccins de base en 2020, soit 3,7 millions de plus qu'en 2019. En cause : "les perturbations liées à la pandémie, l’aggravation des inégalités en matière d’accès aux vaccins et la réaffectation des ressources destinées à la vaccination (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles