Rougeole : on compte 80% de cas en plus sur les deux premiers mois de 2022

L’OMS et l’UNICEF tirent conjointement la sonnette d’alarme : les cas de rougeole sont en hausse depuis le début de l’année. En cause ? Une couverture vaccinale trop faible.

Les cas de rougeole sont en hausse depuis le début de l’année 2022. Une augmentation qui est notamment due au manque de vaccination. L’OMS et l’UNICEF se sont associés pour alerter sur la situation.

À lire aussi >> Santé : baisse des naissances et hausse de la mortalité périnatale en France

L’OMS et l’UNICEF alertent sur la hausse des cas de rougeole

En janvier et février 2022, les cas de rougeole ont augmenté de 79 % comparés à l’an dernier. C’est le constat amer qu’a pu faire récemment l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF. Au total, 17 338 cas ont été recensés dans les premiers mois de l’année 2022 contre 9 665 en 2021 sur la même période.

D’après l’OMS et l’UNICEF, en 2022, des millions d’enfants pourraient être ainsi touchés.

L’objectif des deux organisations est donc d’alerter sur une possible apparition d’une flambée de l’épidémie. L’occasion également de rappeler l’importance de la vaccination qui est parfois difficilement accessible comme l’explique l’OMS dans son communiqué officiel : « les perturbations liées à la pandémie, l’aggravation des inégalités en matière d’accès aux vaccins et la réaffectation des ressources destinées à la vaccination de routine empêchent un trop grand nombre d’enfants de recevoir une protection contre la rougeole et d’autres maladies à prévention vaccinale ».

Certains pays plus touchés que d’autres

On observe en effet des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles