Rouler un palot, une pelle ou un patin... L'origine commune des expressions du baiser

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtre avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître leur origine. Mardi, l'animateur nous explique l'origine commune des expressions rouler une pelle, un patin, un palot… Bref s'embrasser avec la langue.

Que vous préfériez rouler une galoche, rouler une pelle, rouler un palot ou rouler un patin, partons avec enthousiasme vers l'univers du french kiss, le fameux "baiser avec la langue". Le patin ici roulé vient du verbe "patiner". En argot français, il signifiait caresser. Et ce verbe trouve en argot un autre synonyme… peloter ! Patin, pelle ou palot, on parle donc bien de la même caresse.

>> Retrouvez les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici

Par ailleurs, les premiers joueurs de tennis, anciennement joueurs du jeu de paume, avaient l'habitude, pour dire qu'ils s'échauffaient, de dire qu'ils "pelotaient en attendant la partie". On voit bien le parallèle entre les amateurs de la balle jaune et les amants fougueux qui, avant les choses sérieuses, n'étaient pas contre un petit tour de chauffe.

Un "baiser à la française" reconnu à l'international

Peloter, s'échauffer donc, a donné "pélot". On disait "rouler un pélot", puis "rouler un palot". Sachant que le pélot vient de "plot", un mot de patois normand qui désignait un gros pieu enfoncé en terre pour y attacher les vaches, quand on n'avait pas de clôture. Une méta...


Lire la suite sur Europe1