Rover : "Chanter avec un autotune est quelque chose de jouissif"

·1 min de lecture

Connu pour sa voix puissante et à fleur de peau, le chanteur Rover a pourtant décidé sur le titre Cold and tired de son nouvel album Eiskeller d'utiliser le logiciel de modification vocal autotune. Il explique les apports de cet outil, encore parfois décrié, jeudi au micro d'Emilie Mazoyer dans l'émission Musique !. "J'étais dans un taxi et le GPS parlait. Je me suis imaginé le GPS se mettre à chanter et transmettre une émotion", dévoile pour la première fois le chanteur.

>> Retrouvez Musique ! tous les jours de 20h à 22h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"On est aux commandes d'une voix fictive"

"Malgré l'effet très numérique et un peu froid de l'autotune, je voulais essayer de l'utiliser pour transmettre cette émotion. Et le résultat m'a plu", se réjouit Rover. "Chanter dans un autotune a un effet qui est très jouissif, parce que ça nous dépersonnalise. C'est-à-dire que l'on n'entend pas sa voix, on entend la voix de quelqu'un d'autre. Un peu comme quand on écoute son répondeur."

Mais, selon Rover, cette gêne que l'on ressent tous à entendre sa propre voix sans pleinement la reconnaître est différent lorsque l'on utilise autotune. "Dans ce cas, on est cette fois aux commandes de cette voix fictive qui appartiendrait à quelqu'un d'autre", précise le chanteur.

>> LIRE AUSSI - La chanteuse Yelle défend l'usage de l'autotune : "C'est complètement assumé"

Si Rover est heureux de ce que lui a permis d'obtenir l'utilisation de l'autotune sur Cold and tir...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles