Royaume-Uni : un père pétitionne pour la reconnaissance des douleurs menstruelles à l’école

·1 min de lecture

Marcus Alleyne, un père de famille britannique, demande que les douleurs des règles soient reconnues comme une raison valable pour rater l'école. Sa pétition en ligne a déjà recueilli 62.000 signatures.

Rater des cours même lorsqu’on a des règles très douloureuses reste parfois interdit pour les écolières et les adolescentes. Au Royaume-Uni, un père de famille excédé par cette injustice a adressé une pétition au ministère de l’Éducation britannique. La raison ? Sa fille de 13 ans, Izzy, a eu une « absence non autorisée », alors qu’elle a fait un malaise dû aux crampes. Un cas d’école qui souligne que les règles sont toujours un sujet tabou.

Lire aussi >> Pourquoi il est urgent de parler de nos règles

Marcus Alleyne, 37 ans, père de trois filles, musicien et chef d’orchestre, milite ainsi pour que la dysménorrhée et les douleurs menstruelles soient reconnues comme raison valable de s'absenter de l'école, au même titre que d’autres maladies, comme l’angine ou la grippe. Sa pétition, partagée sur Change.org et relayée par les médias britanniques, a déjà récolté plus de 62.000 signatures, depuis la fin septembre. 

Une approche archaïque des règles 

Suite au malaise de sa fille le matin même, il a refusé de la laisser aller en cours. « L’école a demandé si c’était à cause des douleurs menstruelles, et j’ai répondu oui… et l’école a répondu que cela serait enregistré comme une absence non autorisée », déclare-t-il à Plymouth Live. Le père regrette et dénonce la position de l’établissement, car si c’était...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - "La précarité menstruelle touche bien plus de Françaises qu'on ne l'imagine"

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles