Rummo, six générations au service des meilleures pâtes

La Rédaction
·2 min de lecture

Le temps, avec les meilleurs blé et l'eau la plus pure, a toujours été un ingrédient majeur dans l'élaboration des pâtes Rummo. Depuis sa création, en 1846, la société, qui est restée familiale, défend un savoir-faire artisanal "metodo lenta lavorazione", qui prend le temps de bien faire les choses, pour assurer, hier comme aujourd'hui, une parfaite tenue à la cuisson et un plaisir optimal pour tous les amoureux de la pasta.

L’histoire démarre au milieu du 19e siècle à Benevento, petite ville de Campanie au sud de l’Italie, au cœur d’une région réputée pour la qualité de ses pâtes. Il faut dire que la cité profitait d’une situation stratégique car les marchands de blé venant de Capitanata dans les Pouilles, passaient systématiquement par Benevento pour gagner Naples. Antonio Rummo possède alors un moulin à proximité du pont historique de San Cosimo, et décide de commencer à moudre sa propre farine avec la production locale. 

Bien décidé à produire également ses propres pâtes, il part à la recherche des meilleurs blés à l’aide d’une charrette tirée par trois chevaux — Bruto, Baiardo et Bello — qui ont inspiré le logo de la marque et figurent, aujourd’hui encore, sur chaque paquet de pâtes Rummo. Bientôt, l'affaire d'Antonio s’agrandit, et c’est désormais avec deux moulins, situés entre les deux rivières Calore et Sabato qu’il perfectionne son art de meunier, tout en poursuivant sa quête des meilleurs ingrédients. En 1935, l’entreprise s’installe via dei Mulini (littéralement route des Moulins). Les générations se succèdent, perpétuant la quête de qualité du fondateur à chaque étape du processus de fabrication. 

En 1991, Rummo décide de cesser son activité de meunier pour se concentrer sur la fabrication de pâtes sèches. Très impliquée dans la préservation de l’environnement, l’entreprise investit pour réduire son...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr