Rupert Friend : jouer un sale type dans Anatomie d’un scandale a été « défi stimulant »

·2 min de lecture

Rupert Friend n’a pas voulu se contenter de jouer un personnage mauvais et antipathique dans Anatomie d’un scandale.

L’acteur a trouvé que c'était un « défi stimulant » d'essayer de trouver de la profondeur et des nuances à son personnage problématique.

Dans la nouvelle mini-série de Netflix, l'acteur de Homeland joue le rôle du député James Whitehouse, qui est accusé de viol par une collaboratrice avec laquelle il avait une liaison.

S'adressant aux journalistes lors de la première de la série à Londres, Rupert Friend a expliqué qu'interpréter un méchant caricatural ne l'attirait pas et qu'il s'était mis au défi d'apporter plus de substance au personnage. « Ce que nous avons entrepris de faire dès le début, c'est de créer une histoire complexe et nuancée. L'idée d'avoir un méchant qui fait quelque chose d'horrible et s'en sort n'est tout simplement pas intéressant. Nous voulions nous pencher sur la nature de ce qui peut pousser quelqu'un à se comporter d'une manière telle qu'il ne semble pas penser avoir fait quoi que ce soit de mal », a expliqué le comédien.

« Nous pensons tous à des personnes en position de pouvoir qui se sont comportées ou se comportent d'une manière telle qu'il y a une loi pour elles et une pour les autres – ce qui m'a toujours paru incroyablement injuste. Alors, se glisser dans la peau de quelqu'un qui vit sa vie de cette façon n'était pas nécessairement la proposition la plus attrayante, mais c'est devenu un défi très stimulant et, au final, c'était aussi un défi gratifiant. »

L'acteur britannique a ajouté qu'il ne pouvait pas poser le script lorsqu'il l’a lu pour la première fois car les rebondissements « arrivent à toute vitesse ». « Les pages se tournent toutes seules parce que vous vous dites : "Je ne peux pas croire... Il faut que j'en lise une autre. C'est un peu comme ça quand vous regardez le film, c'est juste comme, OK, mettons le prochain en route », a-t-il déclaré.

Anatomie d’un scandale, créé par David E. Kelley (Big Little Lies) d’après le roman de Sarah Vaughn, avec également Sienna Miller, Michelle Dockery et Naomi Scott, est disponible en streaming sur Netflix depuis le 15 avril (22).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles