Ryanair : une passagère tombée d'un escalier mobile obtient une indemnisation colossale

Trois ans après les faits, une passagère de Ryanair a remporté son bras de fer contre la compagnie low cost, nous raconte Air Journal. Début 2020, cette femme qui débarquait à Alicante, dans le sud-est de l'Espagne, avait chuté en voulant descendre. Résultat : plusieurs fractures au tibia et au péroné, deux interventions chirurgicales et trois jours d'hospitalisation. Selon les informations dévoilées à l'époque, le Boeing de la compagnie était équipé de "marches intégrées qui s’ouvrent sous la porte avant gauche".

La passagère a donc attaqué en justice la compagnie low cost, mais celle-ci s'était défendue d'avoir proposé un escalier en parfait état de marche. Elle assurait aussi qu'elle avait fourni des instructions aux passagers pour éviter tout désagrément. La passagère réclamait un peu plus de 31.000 € en guise de dommages et intérêts, mais la justice a refusé de tenir la compagnie irresponsable. Car si la négligence de la passagère avait été prouvée, la compagnie irlandaise aurait pu être exonérée.

Au final, la justice a pris le parti de la passagère, jugeant que rien ne prouvait sa responsabilité. Le tribunal lui a accordé près de 19.000 € de préjudice personnel et plus de 1.200 € de frais médicaux. Soit un peu plus de 20.000 € au total. Toujours selon le tribunal, le niveau de sécurité et de respect requis n'était pas suffisant. Ce jugement fera-t-il jurisprudence ? Il met en tout cas en garde les compagnies sur les questions de sécurité. Dernièrement, Ryanair s'est illustrée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite