Publicité

Sécurité routière : plus de 3500 morts sur les routes en 2022, en hausse par rapport à 2021

PHOTO D'ILLUSTRATION - Jean-Pierre Clatot - AFP

INFO BFMTV - 3541 personnes sont mortes des suites d'un accident de la route en 2022, soit 322 victimes de plus qu'en 2021, selon les derniers chiffres de la sécurité routière.

En 2022, 3541 personnes sont mortes sur les routes de France (piétons, automobilistes, cyclistes, motards, etc), a appris BFMTV auprès de la sécurité routière. Un bilan supérieur de 10,1 % par rapport à 2021, avec 322 victimes supplémentaires.

Cette hausse peut s'expliquer par le niveau de circulation, revenu à un niveau équivalent à avant le début de la crise sanitaire. En 2019, 3498 étaient mortes des suites d'un accident de la route. Sur trois ans, la hausse n'est donc "que" de 1,3% (43 victimes de plus).

Une majorité d'hommes

La très grande majorité de ces morts sur la route sont des hommes (78 %). Cette surexposition du genre masculin se retrouve aussi dans le pourcentage de victimes blessées gravement (75%).

Sur les 3541 morts, 244 d'entre eux sont des cyclistes. Là aussi, la hausse est significative par rapport aux années précédentes : 57 victimes de plus qu'en 2019.

La majorité de ces accidents mortels ont lieu sur les routes de campagne : 59% d'entre eux se déroulent hors agglomération. Seulement 9% des accidents mortels ont lieu sur les autoroutes.

Outre la hausse générale du nombre de morts sur les routes, les autorités sont préoccupées par deux données de ce bilan de l'année 2022. La mortalité chez les jeunes d'abord, puisque près d'une victime sur trois à moins de 34 ans. Mais aussi le nombre de morts dans les Outre-Mer.

L'an dernier, 281 personnes sont décédées dans les territoires ultramarins, ce qui correspond à une augmentation assez préoccupante de près de 11% par rapport à 2019 (254 morts), bien plus importante qu'en métropole pour la même période.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Yanis, 8 ans, mortellement fauché par une voiture : "Elle se retrouve libre comme si elle avait écrasé un lapin ou un sac de pommes de terre"