Publicité

Sécurité routière : l'Australie planche sur un test pour détecter la fatigue

Chaque année, des milliers d'accidents sont liés à la somnolence du conducteur. En France, c'est un accident sur trois qui est associé à la fatigue au volant. En termes de sécurité routière, la seule véritable solution à ce problème consiste pour les conducteurs à faire des pauses sur les aires de repos des autoroutes.

Il est en revanche difficile de contrôler l'état de somnolence d'un conducteur et de l'obliger à s'arrêter pour éviter la catastrophe. En Australie, une équipe de chercheurs de l'université de Monash, à Melbourne, cherche justement à résoudre cette difficulté en mettant au point un test de détection de la fatigue.

https://www.youtube.com/watch?v=z5BkJQCsIII

Des chercheurs australiens travaillent sur la création d'un test pour détecter la fatigue

"Si on regarde les principaux facteurs d'accidents de la route, l'alcool en est un, la vitesse en est un autre, et la fatigue en est encore un autre", a expliqué Clare Anderson, professeur à l'université Monash de Melbourne, aux journalistes de The Guardian. "Même si la solution à la fatigue est simple, dormir, notre capacité à résoudre le problème est réduite, car nous n'avons pas d'outil pour la mesurer comme pour l'alcool".

D'après l'équipe dont Clare Anderson fait partie, il serait possible de fixer un seuil en termes de fatigue, de même que pour la conduite en état d'ébriété. Ce seuil serait apprécié en quantité de sommeil préalable nécessaire. S'il n'est pas respecté, le conducteur pourrait ainsi être considéré comme en "état...Lire la suite sur Autoplus