Sénégal: le député Pape Diop rallie la coalition présidentielle et lui donne la majorité

Dans l'attente de la décision de la Cour constitutionnelle concernant les résultats des législatives, la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakar atteint finalement la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Cette majorité n’est pas pour autant confortable, alors que l’inter-coalition de l'opposition Yewwi Askane Wi – Wallu garde ses 80 sièges parlementaires.

Avec notre correspondante à Dakar, Théa Ollivier

« Il nous faut éviter de déboucher sur un blocage dans le fonctionnement de nos institutions », a déclaré Pape Diop, l’un des trois députés qui ne faisait partie d'aucune des deux coalitions principales en compétition. Une « Assemblée nationale placée sous le contrôle de l’opposition débouchera sur une crise institutionnelle », estime-t-il, car « le président de la République serait amené à gouverner par ordonnances, ce qui serait un recul pour notre démocratie ». D’où sa décision de rallier le camp du président Macky Sall.

Il rejoint ainsi le groupe parlementaire qui sera mis sur pied par la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakar. Grâce à son ralliement, le camp du pouvoir cumule désormais 83 sièges sur 165.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, à la tête de la coalition Bokk Guiss Guiss Liguey, avait obtenu un siège lors des dernières élections législatives, où l’opposition et la majorité sont arrivées au coude à coude, le plaçant lui et deux autres députés en « faiseurs de roi ».

À lire aussi : Législatives au Sénégal: pouvoir et opposition au coude-à-coude


Lire la suite sur RFI