Publicité

La série « Bardot » sur Netflix va vous faire découvrir la sœur dans l’ombre de BB

La série sur Brigitte Bardot (ici présente avec sa soeur sur le tournage d’un film en 1959) nous montre aussi la relation complice et parfois compliqué qu’elle entretient avec sa soeur, Mijanou.
La série sur Brigitte Bardot (ici présente avec sa soeur sur le tournage d’un film en 1959) nous montre aussi la relation complice et parfois compliqué qu’elle entretient avec sa soeur, Mijanou.

SERIE - Netflix vient d’ajouter à son catalogue l’une des séries les plus débattues du printemps 2023. Bardot, mini-série biopic diffusée initialement sur France 2, décortique la genèse de sa légende. Tout en effleurant le destin de Mijanou, la sœur de l’icône française des années 60. La série, qui a reçu un accueil mitigé par les téléspectateurs lors de sa diffusion, offre un point de vue inédit sur le mythe Bardot.

En six épisodes, cette production réalisée par Danièle et Christopher Thompson, se focalise sur une période tourmentée pour la star : son début dans le monde du cinéma, de ses 15 à 26 ans. Au casting, on retrouve Julia de Nunez dans la peau de Brigitte Bardot, Géraldine Pailhas, Hippolyte Girardot, Victor Belmondo, Jules Benchetrit, Lou Gable ou encore Yvan Attal.

La série détaille son succès fulgurant notamment grâce au film Et Dieu… créa la femme en 1956, tourné par Roger Vadim, son mari de l’époque.

Mais au-delà du focus sur sa carrière dans le 7e art, et ses histoires d’amours passionnées et compliquées, Bardot dresse un schéma familial accolé aux années 50 et rappelle la relation touchante qu’elle entretient avec sa sœur Marie-Jeanne Bardot, surnommée Mijanou.

Mijanou, confidente de Brigitte Bardot

Dès le début, les réalisateurs plantent le décor au sein d’une famille bourgeoise, vivant Rue de la Pompe dans le XVIe arrondissement, à Paris. BB grandit entourée de ses parents conservateurs et reçoit une éducation stricte. C’est alors avec sa sœur de 4 ans sa cadette, Marie-Jeanne Bardot, qu’elle trouve refuge.

Le premier épisode nous laisse entrevoir leur complicité : lors d’un petit-déjeuner, entre deux tartines, sa sœur la questionne sur sa première histoire d’amour naissante avec Roger Vadim. BB va d’abord rester assez secrète et lui fait de brèves allusions. Très peu de temps après, elle va confesser à sa sœur avoir perdu sa virginité avec Vadim.

Plus tard, quand la star montante revient voir sa famille entre deux films ou une rupture amoureuse, sa sœur s’inquiétera toujours pour elle. Dans Bardot, nous sentons parfois dans le regard de sa sœur un mélange d’admiration et une once de jalousie quand elle critique son instabilité amoureuse.

Les deux sœurs toujours en contact

Mijanou la suit pendant ses premiers tournages, et cela n’est d’ailleurs pas un hasard : elle a aussi eu une carrière dans le cinéma. On la retrouve notamment dans le Club de Femmes, Jusqu’au dernier ou encore dans La Collectionneuse d’Éric Rohmer.

Or comme BB, cette vocation ne durera qu’un temps, Mijanou tournera de 1956 à 1970 avant de partir s’installer aux États-Unis avec son mari Patrick Bauchau.

Brigitte et Marie-Jeanne Bardot, âgées respectivement à ce jour de 88 et 84 ans se sont toujours définies comme différentes voire opposées avec pour seuls points communs : l’amour du cinéma et des animaux.

Mais cela ne les a pas empêchées, malgré la distance, d’entretenir ce lien. Mijanou Bardot s’était confiée sur sa relation avec sa grande sœur. « Ça fait peut-être dix ans que je ne l’ai plus vue, mais je communique encore souvent avec elle », rapportait Closer dans un article du 12 avril 2020.

Pendant le confinement, Brigitte Bardot avait aussi dévoilé être peinée de ne plus pouvoir échanger avec elle par courrier, à cause de la mise à l’arrêt du pays : « La Poste est le seul moyen pour la célèbre protectrice des animaux de recevoir des nouvelles de son fils, Nicolas, qui vit à Oslo et de sa sœur Marie-Jeanne, dite Mijanou, partie vivre à Los Angeles avec son époux, le comédien Patrick Bauchau », comme l’avait raconté Femme Actuelle le 14 avril 2020.

À voir également sur Le HuffPost :

Dans « Priscilla », le biopic sur la femme d’Elvis Presley par Sofia Coppola, il n’y aura... aucune musique du King

Melissa Joan Hart (Sabrina) se confie sur le shooting sexy qui a failli lui coûter son rôle