Série d'été : les tops de Match. 3. Sasha Luss, le joyau de Sibérie

Sasha Luss, 25 ans, 1,78 mètre, égérie Dior maquillage. Place Vendôme, à Paris, le 27 juin.

Match a rencontré cet été quatre mannequins qui sont les nouveaux visages de notre époque

Hôtel George-V, chambre 515. Sasha Luss, 25 ans depuis le 6 juin, nous reçoit pieds nus, en jean et tee-shirt blanc. Dans le décor précieux du palace, jambes croisées en tailleur sur le sofa grège, elle bâille en s’étirant. « Sorry ! s’excuse-t-elle. Je suis épuisée. » La veille, à Londres, la top assistait à la première de « Valérian et la cité des Mille planètes », où elle incarne la princesse Lihö-Minaa.

Lire aussi : Soirée De Grisogono à Cannes - Stars, glamour et diamants

« Quand j’étais  enfant, les chaînes de télé gratuites russes diffusaient en boucle des films populaires étrangers. J’ai grandi en regardant ceux de Luc Besson, j’adorais tout ce qu’ils montraient. Alors, me retrouver, en tant qu’actrice, à la première d’une ­production comme celle-là, c’est juste un miracle ! » Si elle est loin d’y avoir le rôle principal, comme sa camarade de catwalk Cara Delevingne, elle est ravie de cette première expérience qu’elle qualifie de « sympa mais pas facile ». Devenir comédienne à Hollywood, elle le sait, est un long chemin semé de ronces et d’humiliations. En tant que modèle, elle a aussi connu son lot d’amertume. « Durant les cinq premières années de ma carrière, l’accumulation de refus m’a fait souffrir. Cela laisse des traces ! Et il est encore plus difficile de se faire une place dans le cinéma que dans le mannequinat. »

Son portable nous interrompt. Le choix de la sonnerie – « Milkshake », un titre de la chanteuse de R’n’B Kelis, réputée pour sa vulgarité – surprend un peu. Sasha éclate de rire. « C’est super nul, cette chanson, je sais ! Mais je la déteste tellement que je réponds immédiatement. C’était moins efficace quand j’avais les Rolling Stones. » Drôle, libre, Sasha n’a rien de ces mannequins(...)


Lire la suite sur Paris Match