Sœurs : les coulisses du tournage (musclé) de la bagarre entre Maïwenn et Rachida Brakni

·1 min de lecture

Maïwenn Le Besco, Rachida Brakni et Isaballe Adjani, trois sœurs franco-algériennes qui tentent de recoudre une histoire familiale déchirée entre la France et l'Algérie. C'est l'histoire que raconte Yamina Benguigui dans son film Sœurs, un nouveau long-métrage qu'elle présente mercredi dans Ça fait du bien. La réalisatrice confie au micro d'Anne Roumanoff une anecdote de tournage pour le moins musclée. Elle devait filmer une scène de bagarre dans un ascenseur entre ses trois actrices. "C'est toujours très complexe de faire ce genre de scènes. Il faut que la tension monte vite", indique Yamina Benguigui.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

Pour préparer Maïwenn Le Besco, Rachida Brakni et Isaballe Adjani, la réalisatrice leur mime la scène de dispute qu'elles vont devoir jouer. "Sur un tournage, je suis un peu Louis de Funès, je mime tout. Les trois actrices m'écoutaient bien. Il y en a une qui m'a trop bien écouté, c'est Maïwenn ! Et elle a massacré Rachida", sourit Yamina Benguigui.

"On n'a pas pu tourner l'après-midi qui a suivi"

"On n'était plus dans le jeu", reconnaît la réalisatrice. "Et Maïwenn est quand même assez physique. Elle est costaude. Mais Rachida a continué à lui rendre les coups." Mais Yamina Benguigui laisse tourner. "De temps en temps, je laissais faire Isabelle", ajoute-t-elle. "Elle joue quand même la grande sœur et elle a essayé de les calmer."

Yamina Benguigui obtient la montée ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles