La sablothérapie : tout savoir sur cette thérapie par le sable

Se recouvrir entièrement de sable ? On dirait un jeu d’enfants sur la plage… Il s’agit pourtant d’une pratique à but thérapeutique. Elle se réalise uniquement sur un sable chaud (40 °C). "Il importe d’amonceler le sable par-dessus le corps, et non de le creuser profondément, précise le Dr Marie Perez Siscar, présidente du Syndicat national professionnel de la thalassothérapie. Le but est de profiter de la chaleur du sable de surface… et non d’être en contact avec celui, plus froid, en profondeur."

"La chaleur du sable permet de dilater les pores de la peau, qui est alors à même de faciliter le passage transcutané des minéraux : silice, calcium…", ajoute le Dr Perez Siscar. Le but est de reminéraliser les articulations et de soulager les rhumatismes, mais aussi de favoriser la sudation pour éliminer les toxines stockées dans l’organisme. Très appréciés en Afrique du Nord, notamment au Maroc, où un tourisme s’est développé à Merzouga, les bains de sable chaud sont pratiqués de façon discrète dans plusieurs endroits du globe, comme l’Asie centrale, la Chine ou le Japon.

Cependant la sablothérapie a des origines ancestrales dans la tradition culturelle et médicale berbère : on l’utilisait par exemple suite à une fracture, en ensevelissant le membre blessé (une fois la fracture réduite) dans le sable chauffé par le soleil ou par des braises. De nos jours, elle se pratique lors de cures, sur quelques jours. Le rituel est toujours le même : le curiste est recouvert de sable, la tête (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite