La Sacem va désormais rémunérer les concerts sur internet

Pier-Paolo Gault

Au moins une bonne nouvelle pour l'économie de la musique dans cette crise sanitaire : la Sacem, l'organisme de gestion des droits d'auteur des musiciens, a annoncé prendre désormais en charge la rémunération des "livestreams", ces performances données en ligne et en direct auxquelles nous ont habitués les artistes pendant le confinement. Cette mesure survient bien entendu pour suppléer à l'absence de concerts réels et palier les difficultés financières que connaissent actuellement les musiciens.

>> A lire aussi : Coronavirus : une pétition demande à Spotify de tripler les redevances des musiciens

Comme le rapporte Tsugi, il faut noter que cette mesure ne s'applique - pour l'instant du moins - qu'aux livestreams donnés via Youtube, Facebook et Instagram. Désormais, dès le 1er juin, il sera possible à tous les musiciens·nes inscrits à la Sacem de déclarer les lives réalisés sur ces plateformes depuis le 15 mars dernier.

Rémunération minimale et nombre de vues

La Sacem prévoit une rémunération minimale variant de 10 à 76 euros en fonction de la durée de la performance, à laquelle s

Lire la suite sur lesinrocks.com