“Sacrées Sorcières” : Warner Bros fait son mea culpa auprès des personnes handicapées

Rose Baldous
·1 min de lecture
(Warner Bros. Entertainment)
(Warner Bros. Entertainment)

Plusieurs athlètes paralympiques et des personnes handicapées ont critiqué la représentation faite des sorcières dans le film, qu'ils considèrent comme offensante.

Sorti le 22 octobre dernier sur la plateforme américaine HBO Max, Sacrées Sorcières, le dernier film de Robert Zemeckis s'est attiré les foudres de nombreuses personnes en situation de handicap. Des militants, des athlètes ainsi que l'organisation des Jeux paralympiques, ont condamné la représentation du personnage de la sorcière incarnée par Anne Hathaway. Dans le long-métrage, ses mains ne comportent en effet que deux doigts et un pouce, ce qui selon eux, ressemblerait aux mains de personnes atteintes d'ectrodactylie. La manière dont le personnage est caricaturé participerait ainsi à la stigmatisation des personnes atteintes de handicap.

Le film est l'adaptation d'un roman éponyme de Roald Dahl publié en 1983. Or dans ce dernier, les sorcières sont décrites comme ayant "des griffes au lieu d’ongles". La nageuse britannique Amy Marren, championne paralympique, a déclaré sur Instagram dimanche dernier : "Ma crainte, c'est que des enfants voient ce film, sans savoir qu'il exagère énormément (les représentations) originales de Roald Dahl et que les (personnes dont les) membres sont différents commencent à inspirer la peur. Cela ouvre la porte à de nouvelles conversations compliquées avec les personnes dont les membres sont différents et nous retarde dans ce que nous tentons d'accomplir : la célébration de qui nous sommes !"

Lire la suite sur lesinrocks.com

Ce contenu peut également vous intéresser :