Saignements lors de l’ovulation : quelles sont les causes et quand s’inquiéter ?

Si toutes les personnes de sexe féminin sont soumises à un cycle menstruel lié aux hormones, il est vrai que nous ne sommes pas toutes égales quant aux manifestations de celui-ci : certaines connaissent des règles très abondantes et douloureuses, avec un syndrome prémenstruel très prononcé, tandis que d'autres ont un flux plutôt faible et qui ne s'accompagne d'aucune douleur. Il en va de même pour un autre moment important du cycle, l'ovulation : certaines femmes sont capables de dire avec précision quand leur ovulation a lieu, tandis qu'elle passe inaperçue pour d'autres.

Et puis il arrive que l'on constate un léger saignement, alors même que les règles ne sont pas censées arriver avant 15 jours. À quoi est dû ce saignement lors de l'ovulation et faut-il s'inquiéter ? On a demandé au Dr. Joëlle Bensimhon, gynécologue et auteure*.

Pour notre experte, avant de parler d'éventuels saignements, il est essentiel de comprendre ce qui se passe lors de l'ovulation. "L'ovulation désigne l'expulsion d'un ovocyte par l'ovaire", rappelle-t-elle. "Au sein de l'ovaire, un follicule devient un ovocyte mûr, et c'est un pic de l'hormone lutéinisante (LH) qui va engendrer son expulsion hors de l'ovaire."

Elle ajoute qu'à l'endroit où était l'ovocyte se trouve désormais un "corps jaune", qui sécrète des hormones (œstrogènes et progestérone) afin de soutenir une éventuelle grossesse. En parallèle, la glaire cervicale, substance produite au niveau du col de l'utérus, s'épaissit pour prendre une texture (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite