On sait enfin pourquoi vous détestez le thé vert et voici comment y remédier

Différents types de thés / Stock-Adobe
Différents types de thés / Stock-Adobe

Même si tous les thés proviennent de la même plante appelée camellia sinensis ou camélia chinois, le traitement que l'on applique aux feuilles de thé après leur récolte donnent des milliers de thé différents. On a coutume de les classer par couleur : thé noir, thé vert, thé blanc et thé vert bleu (oolong). Nous entendons souvent des personnes se plaindre de ne pas aimer le thé vert malgré ses nombreux bienfaits. Restez avec nous, on vous explique pourquoi et comment y remédier.

Au départ, quand on récolte les feuilles de thé sur le théier (camellia sinensis), elles sont vertes, tout comme on parle de café vert pour le café au moment de la récolte. Chaque producteur, selon le terroir sur lequel il se trouve, son expertise, les demandes de ses clients, etc. va appliquer une méthode d’oxydation différente. Cette oxydation est tout à fait naturelle, on l'observe pour n’importe quelle feuille dans la nature. Elle passe du vert au marron. Dans la production de thé, on va juste la maîtriser pour arriver au résultat escompté en terme de couleur de thé et d'arômes. Les thés noirs ont subi une oxydation complète, les thés verts ne subissent aucune oxydation car elle va être bloquée par le producteur tout de suite après la récolte, avant de sécher les feuilles. Les thés blancs, souvent les plus chers du marché, sont les moins transformés. Leurs feuilles sont juste flétries pour assurer leur déshydratation puis séchées. Leur oxydation est très légère. Quant aux thé bleus verts, les...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Voilà pourquoi vous ne boirez plus votre thé comme avant
On sait enfin pourquoi le chocolat est emballé dans du papier d’aluminium
Chèque alimentaire : on sait enfin ce qui change