Que sait-on de l’accident impliquant des poneys où 15 enfants et 2 animatrices ont été blessés ?

© Magove/iStock

Mardi dans la soirée, dans un centre équestre de près de Vitré (Ille-et-Vilaine), une bousculade de poneys a fait 17 blessés, dont 15 enfants. Parmi les victimes, certaines souffrent de « traumatismes faciaux consécutifs à des coups de sabots ».

Mardi 19 juillet au soir, deux animatrices de colonie de vacances et quinze enfants ont été blessés, dont trois grièvement, lors d’une bousculade impliquant des poneys. Selon les dernières informations données par le parquet de Rennes mercredi, deux enfants sont toujours hospitalisés mais leur pronostic vital n’est pas engagé.

Des enfants victimes de « traumatismes faciaux »

L’accident s’est déroulé à 20h50 sur la commune de Saint-M’Hervé au lieu-dit de La Haute Hairie, près de Vitré en Ille-et-Vilaine.

Lors d’une conférence de presse, le procureur de la République de Renne Philippe Astruc a déclaré que « les enfants et deux accompagnantes emmenaient une vingtaine de double poneys au champ. Sur le chemin long d’une centaine de mètres, l’un des poneys, sans doute celui de tête, a fait demi-tour pour une raison indéterminée, suivi par d’autres. Dans leur fuite, les animaux ont bousculé et renversé le groupe ».

Lire aussi >> Une femme frappée par le père de sa fille après avoir demandé de l’argent pour l’achat de couches

Dans la bousculade, deux adultes et quinze enfants ont été blessés. Trois ont été évacués, dont deux par hélicoptère « en urgence absolue » mais sans que leur pronostic vital ne soit engagé, ont fait savoir les pompiers d’Ille-et-Vilaine.

Les enfants hospitalisés sont victimes de « traumatismes faciaux consécutifs à des coups de sabots », notamment des « fractures des os de la face », a...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles