Le salaire des candidates Miss France révélé : « on a été payées 252 euros en tout »

·2 min de lecture

Les candidates présentes à l’antenne le 11 décembre dernier ont bénéficié d’un contrat de travail, comme l’avait annoncé la production. Certaines estiment leur salaire peu élevé par rapport au temps qu’elles consacrent à la préparation du concours.

C’était un événement dans l’histoire du concours de beauté : pour la première fois les candidates à Miss France ont signé un contrat de travail. Un volte-face de la part de la production qui avait alors assuré jusque-là que le concours n’était « pas réagi par le droit du travail ». Début octobre, l’association « Osez le féminisme ! » avait saisi les prud’homme contre Miss France estimant que le concours était « sexiste » et qu’il enfreignait le droit du travail.

Lire aussi >> Décryptage : qui veut la peau de Miss France ?

Mais d’après les informations du « Parisien », la rémunération est effectivement loin d’être « celle d’un cadre dirigeant », comme l’avait confié Alexia Laroche-Joubert au quotidien. « On a été payées 84 euros par jour, soit 252 euros net en tout, confie une candidate au “Parisien”. L’équivalent du smic. C’est vraiment symbolique. » Un montant confirmé par la production comme l’explique le journal, et qui rémunère les candidates pour le jour de l’élection et les deux jours précédents de répétition au Zénith de Caen.

Moins de 7 euros de l’heure

« Le Parisien » a fait le calcul : sur la seule journée de l’élection, les candidates ont été rétribuées 7 euros de l’heure pour un temps de travail de midi à minuit et demi. Une cérémonie regardée par 7,3 millions de téléspectateurs. Le journal rappelle que TF1, la chaîne qui diffuse l'émission, facture 114 000 euros...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles