Salut nazi à l’Assemblée : le député Rémy Rebeyrotte écope d’un simple rappel à l’ordre

© Jacques Witt/SIPA

Alors qu’il avait été vu par de nombreux autres députés effectuant un salut nazi à l’Assemblée nationale, le 12 juillet dernier, le député LREM Rémy Rebeyrotte n’a pas été plus inquiété que cela avec un simple rappel à l’ordre sans retenue d’indemnités.

Un rappel à l’ordre. Pour avoir effectué un salut nazi sur les bancs de l’Assemblée nationale, le 12 juillet dernier, le député de la majorité Rémy Rebeyrotte n’a écopé que d’un simple rappel à l’ordre sans inscription au procès-verbal. Ce niveau de sanction, le plus faible prévu par le règlement intérieur de l’hémicycle, n’entraînera pour lui aucune sanction pécuniaire, seulement un petit blâme officiel.

Au bureau de son groupe LREM, où le député de Saône-et-Loire a été convoqué dans la journée du lundi 25 juillet, il lui a été demandé de présenter « des excuses publiques inconditionnelles » par la présidente du groupe Aurore Bergé. Il devra aussi faire montre d’un « comportement exemplaire, au moment où les provocations constantes provenant en particulier de la Nupes posent un réel problème dans la tenue des débats parlementaires », a détaillé à l’AFP une source présente à la réunion.

Bataille de gestes fascistes

L’affaire avait fait de gros remous parmi les députés. Lorsque, au cours d’un vote sur le projet de loi sanitaire, le député macroniste avait été aperçu par quelques autres membres de l’Assemblée exécutant un salut nazi, il avait été recadré au micro par le député LR Marc Le Fur : « Ne recommencez plus. […] Ce n’était pas beau, Monsieur Rebeyrotte. »

À lire également >> Ce qu'on sait de Yaël Braun-Pivet, première femme élue à la présidence de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles