“Salvator Mundi” : retour sur l’incroyable histoire du tableau de Léonard de Vinci, le plus cher du monde

·1 min de lecture

C’est une histoire digne d’un véritable thriller. Dans son documentaire Salvator Mundi, la stupéfiante affaire du dernier Vinci – diffusé mardi 13 avril 2021 à 20h50, sur France 5 – Antoine Vitkine revient sur le parcours extraordinaire du célèbre tableau Le Salvator Mundi. Après deux ans d’enquête, le réalisateur spécialisé en géopolitique relance les spéculations autour de l’origine de cette œuvre. Riche en rebondissements, le film fait d’ailleurs des révélations qui risquent d’ébranler les relations entre l’Etat français et le royaume d’Arabie Saoudite… Retour sur l’histoire incroyable du tableau qui n’a cessé d’enflammer le monde de l’art ces quinze dernières années.

Peint au 16e siècle, ce n’est qu’en 2005 que Le Salvator Mundi refait surface. Il est alors acheté en mauvais état par un marchand d’art new-yorkais pour une bouchée de pain : à peine plus de 1.000 dollars. Après l’avoir fait restaurer, ce dernier se demande s’il pourrait s’agir d’un vrai Léonard de Vinci. Et depuis, les experts se divisent. En 2010, la National Gallery de Londres accepte finalement de l’exposer, et le présente comme “le Vinci perdu”. Une consécration pour son propriétaire.

Trois ans plus tard, un oligarque russe du nom de Dmitri Rybolovlev acquiert l’œuvre pour la modique somme de 127,5 millions de dollars. Mais en découvrant que son marchand d’art l’a arnaqué de près de 40 millions de dollars, il décide de s’en débarrasser. C’est finalement en 2017 que Le Salvator Mundi trouve son dernier propriétaire. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite