Qui est Samia Hassan, la première femme présidente de la Tanzanie ?

ELLE avec AFP
·2 min de lecture

Avant de devenir la première cheffe d’État de la Tanzanie à la suite du décès du président John Magufli, Samia Hassan été déjà la première femme vice-présidence de l’histoire du pays. 

Mettant un terme à trois semaines d'absence inexpliquée et à de multiples rumeurs, Samia Hassan a annoncé mercredi soir, le décès du président tanzanien John Magufuli, réélu pour un deuxième mandat en octobre dernier. En vertu de la Constitution, c’est sa vice-présidente qui le remplace. Samia Suluhu Hassan, musulmane âgée de 61 ans, va donc devenir la première cheffe d'État de ce pays d'Afrique de l'Est et l'une des rares femmes au pouvoir sur le continent. 

Lire aussi >> Qui est Ekaterini Sakellaropoulou, la première femme élue présidente en Grèce ?

Originaire de l'archipel semi-autonome de Zanzibar, dont les relations avec la Tanzanie continentale sont historiquement houleuses, Samia Hassan occupera la présidence « pour la période restant du mandat de cinq ans », soit jusqu'en 2025. Connue pour encourager les femmes à poursuivre leurs rêves, cette mère de quatre enfants était déjà la première vice-présidente de l'histoire de son pays, depuis l'arrivée au pouvoir en 2015 de John Magufuli. 

Née le 27 janvier 1960 à Zanzibar, d'un père instituteur et d’une mère au foyer, Samia Hassan est diplômée d'un master en « développement économique communautaire » de l'Université libre de Tanzanie, à Dar es Salaam, et de l'Université du Sud du New Hampshire, aux États-Unis. « J'ai peut-être l'air polie et je ne crie pas quand je parle, mais la chose la plus importante c'est que tout le monde comprenne ce que je dis et que les choses...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi