Sand Van Roy effacée du film « Anna » après avoir porté plainte contre Luc Besson pour viol

·2 min de lecture

Elle a été remplacée par une autre actrice. Aujourd’hui, elle pointe du doigt cette pratique.  

« Cette plainte a complètement brisé ma vie. » Sand Van Roy s’est confiée dans l’émission « Complément d’enquête ». La jeune femme a accusé le réalisateur Luc Besson de viol en 2018, alors qu’elle campait un rôle important dans son film « Anna », sorti en 2019. « Qu'il me coupe au montage, c'est prévisible. Quand je dépose plainte contre lui, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il ne le fasse pas », explique-t-elle.

Lire aussi >> Bill Cosby, PPDA... #metoo, la gueule de bois

Selon l’actrice, c’est une stratégie : le réalisateur essayerait de faire croire à une plainte par vengeance de ne pas avoir eu dans le film la place désirée. « Ce qui est fou, c'est que non seulement il a coupé mes images, mais il a réduit le temps du rôle à l'écran pour faire croire que le rôle était moins important qu'il ne l'était réellement (...) Il essaie de faire croire au public que je n'avais que des mini-rôles et que j'ai fait ça pour me venger. »  

« Blacklistée » 

Sand Van Roy affirme que « l'affaire Luc Besson » a affectée sa carrière. Elle n’aurait eu « qu’un seul casting » en trois ans. « Je venais de tourner “Taxi”, alors je passais pas mal de castings, j'avais un bon agent, tout était bien… Et depuis, ça s'est arrêté », poursuit-elle. « Lorsque son nom est sorti, [elle a été] blacklistée, c'est-à-dire que les gens ne voulaient plus l'engager », confie un producteur, interrogé par « Complément d’enquête...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - "Elles reprennent leur identité en parlant" : le message de soutien de Sandrine Quétier aux femmes victimes de violences

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles