Sandrine ("4 mariages pour une lune de miel") : atteinte d'un cancer, sa réponse cash à ses détracteurs

"Pour le meilleur et pour le pire". Une expression on ne peut plus adaptée à Sandrine et à David. Ce couple habitant à Saint-Georges-sur-Meuse, en Belgique, s'est marié, en septembre 2019, devant les caméras de 4 mariages pour une lune de miel. L'émission les concernant précisément, diffusée sur TF1, le 9 janvier dernier, a eu un écho particulier pour David. Le jour de sa diffusion, le jeune marié a posté, sur la page Facebook dédiée aux habitants de sa ville, un message pour annoncer une triste nouvelle : "Chers amis saint géorgiens, (...) je tenais à vous dire que mon épouse Sandrine, votre compatriote de la commune, se bat entre la vie et la mort en ce moment précis. (...) Ayez une pensée particulière pour elle et inondez Facebook de message positif pour elle." Une information qu'il avait également partagée auprès de Femme Actuelle dans une interview exclusive le 10 janvier. L'époux de Sandrine nous expliquait que la situation de sa femme s'est aggravée depuis la fin du tournage. Elle "a eu une hémorragie cérébrale et a perdu la vue (...) Elle a également une tumeur de stade 4." La jeune femme de 30 ans mène un combat contre le cancer depuis deux ans.

Malgré ces moments difficiles, le couple a tenu à participer à l'émission 4 mariages pour une lune de miel. Une façon de faire partager leur bonheur malgré tout et de vivre une expérience hors du commun, pour oublier un peu la maladie. Leur passage à la télévision a soulevé quelques commentaires négatifs sur les réseaux sociaux, critiquant notamment la méchanceté de Sandrine. Des réactions insupportables pour David qui a tout fait pour défendre sa bien-aimée en nous confiant : "toutes les candidates sont poussées à la critique. Sandrine n'est pas méchante, elle a le coeur sur la main, mais le montage la fait passer pour une méchante, juste parce qu'elle est transparente et franche."

⋙ “4 mariages pour 1 lune de miel” : Elodie Villemus explique comment elle note les repas sans les goûter

De son côté, Sandrine a également

(...) Cliquez ici pour voir la suite