Sandrine Rousseau invite Adrien Quatennens à convaincre les femmes « que sa présence est utile » à l’Assemblée

©Lafargue Raphael/ABACA

Le député LFI doit revenir dans l’hémicycle d’ici la fin du mois, alors qu’il était en retrait depuis près de deux mois.

Qu’est-ce qu’une organisation « safe » en politique ? C’est la question que pose, selon Sandrine Rousseau, le retour d’Adrien Quatennens à l’Assemblée nationale, a-t-elle estimé, dimanche 13 novembre, dans l’émission « Questions politiques » de « France Inter », « Franceinfo » et « Le Monde ». Après presque deux mois de mise en retrait du monde politique, le député LFI devrait retrouver les bancs de l’hémicycle d’ici la fin du mois. En septembre dernier, une enquête a été ouverte par le parquet de Lille pour violences conjugales après qu’il a admis avoir giflé son épouse.

Une « nouvelle étape » pour les organisations politiques

« J'ai envie de dire à Adrien Quatennens que c'est à lui de prouver aux femmes, notamment aux femmes battues, que son retour en politique pourrait servir ce combat-là et ce qu'il est prêt à faire pour que son retour en politique serve ce combat [de la lutte contre les violences faites aux femmes]. J'attends de voir sa réponse », a appuyé Sandrine Rousseau. La députée EELV de Paris a également interrogé ce qu’était une organisation « safe, qui protège réellement les personnes qui y sont, y compris les personnes les plus fragiles ». « On est à une nouvelle étape du combat de l'égalité femme-homme et toutes ses nouvelles étapes sont toujours douloureuses et difficiles pour les organisations parce qu'on n'est plus dans uniquement les violences sexuelles, on est dans comment on fait...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi