Publicité

Sanofi : la "logique financière" du groupe fustigée par les syndicats

Wikimedia

Plusieurs syndicats ont protesté jeudi 25 mai contre la "logique financière" du groupe pharmaceutique français Sanofi qui participe, selon eux, à la "destruction de l'outil industriel français", à l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires. "La CGT demande l'arrêt total de la stratégie de Sanofi orientée exclusivement sur la marge opérationnelle", a déclaré à l'AFP Jean-Louis Peyren, coordinateur CGT du groupe, après le lancement de faux billets à l'effigie du patron Paul Hudson sur le parvis du Palais des Congrès.

Au recto de ces faux billets, le nom Sanofi est barré, remplacé par "Sanofric". En bas des escaliers roulants menant au grand amphithéâtre, des tracts sont distribués aux actionnaires par des syndicalistes CGT et CFDT. "Votre intérêt, c’est l’argent. Pour nous, c’est la santé !", lit-on sur un tract CGT, qui dénonce "une innovation en panne, des molécules vieillissantes et une destruction sociale permanente". "Pour mieux caresser les financiers dans le sens du poil, Sanofi vide depuis des années son portefeuille produits pour mieux remplir celui de ses actionnaires", déplore de son côté la CFDT dans un autre tract. "La politique de l'entreprise qui vise à faire des économies sur le dos des salariés a des effets délétères sur l'empreinte industrielle en France et met en danger l'indépendance sanitaire française et européenne", indique à l'AFP le coordinateur CFDT Sanofi, Humberto de Sousa.

Les deux syndicats dénoncent la volonté du groupe de supprimer 135 postes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grèves : les abonnés Navigo du RER et Transilien vont aussi être dédommagés
Désinformation : Twitter envisage de sortir du code de l'UE
“La Bourse et l’euro risquent un krach, gare à une envolée des taux d’intérêt”
Les billets pour le GP Explorer 2, organisé par Squeezie, déjà revendus à prix d'or sur le Net
Rachat de Credit Suisse par UBS : Bruxelles donne son feu vert