Santé mentale : les adolescents de plus en plus touchés par les troubles mentaux

·1 min de lecture

13% des adolescents vivraient avec des troubles mentaux diagnostiqués, alerte l’Unicef dans un rapport publié mardi 5 octobre. Et la pandémie y serait pour quelque chose. 

L'épidémie de Covid-19 n'a fait qu'aggraver les problèmes de santé mentale des enfants et des ados dans le monde, alarme l'Unicef dans un rapport publié mardi, lors de la conférence internationale « Mind Our Rights, Now ! ». D’après la directrice de l’agence chargée de l’enfance Henrietta Fore, les conséquences de la crise sanitaire ne constituent « qu’une infime partie des problématiques rencontrées en termes de santé mentale – la partie immergée de l’iceberg ». Car si les troubles mentaux touchent les jeunes depuis des années, ils sont souvent négligés. « Avant même que la pandémie ne survienne, bien trop d'enfants souffrant de problèmes de santé mentale n'étaient pas pris en charge », constate-t-elle. Sur les 1,2 milliards d’adolescents âgés de 10 à 19 ans dans le monde, 13% disent souffrir mentalement. Pour 42% d’entre eux, on diagnostique de l’anxiété et des dépressions. Plus glaçant encore, le rapport démontre que le suicide est la quatrième cause de décès chez les 15-19 ans. Chaque année, près de 46 000 jeunes de 10 à 19 ans mettent un terme à leur vie. Un chiffre équivalent à un décès toutes les onze minutes. 

Lire aussi >> Santé mentale : comment TikTok est devenu la « vallée des larmes numérique »

Les conséquences de la pandémie 

Selon l'Unicef, le Covid-19 a participé à l’aggravation de la situation. « Au moins un enfant sur sept dans le monde a été directement touché par des mesures de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles