Santé mentale : avoir froid chez soi aurait un impact néfaste

Des scientifiques britanniques ont révélé qu’il y avait une corrélation entre le fait d’avoir froid chez soi et celui de développer des troubles psychologiques (source 1). Publiée dans la revue spécialisée Science Direct, l’étude (source 2), concernant plus de 100 000 personnes, démontre que le froid doublerait le risque de développer une détresse mentale chez des individus sans antécédents. Et ce risque triplerait en cas d’antécédents.

Vivre dans une habitation froide rajouterait de nombreux stress : la peur de tomber malade, le fait de devoir allumer le chauffage et de payer une facture excessive, ne pas réussir à se réchauffer…

« Le fait de ne pas pouvoir chauffer confortablement sa maison et sa famille réduit le sentiment de contrôle sur son environnement », expliquent aussi les chercheuses.

Cette perte de contrôle dans sa propre maison peut provoquer des réactions en chaîne, comme le fait de s’isoler puisque qu’il est impossible de recevoir dans un environnement chaleureux. Autre conséquence, avoir froid chez soi, et ce de façon régulière, nuirait à la qualité de notre sommeil, le rendant moins réparateur.

Sensation de froid : pas tous égaux

...

Lire la suite